"La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière". Louis Aragon

aragon 3"La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière". (Louis Aragon, Blanche ou l'oubli)

Poète et romancier français, Louis Aragon est célèbre pour avoir participé avec André Breton et Paul Éluard aux mouvements du dadaïsme et du surréalisme. Militant communiste, journaliste et essayiste, ses poèmes seront popularisés par les plus grands chanteurs français.

Louis Aragon, de son vrai nom Louis Andrieux est né le 3 octobre 1897 à Neuilly-sur-Seine. Né des infidélités d'un préfet de police avec une jeune fille de la bourgeoisie parisienne, il montre un talent littéraire précoce et lance la revue Littérature qui devient le titre phare de l’avant-garde française. Étroitement liés au Dadaïsme, Breton et Aragon rompent avec Tristan Tzara. Le Manifeste du Surréalisme paraîtra en 1924.

aragon 5Son livre, Le Paysan de Paris (1926), qui propose une nouvelle vision fantastique de la ville, est devenu un classique du surréalisme. En 1927, Aragon rejoint le Parti communiste français (PCF), croyant qu’il est possible de faire du surréalisme un mouvement authentiquement révolutionnaire. Mais sa rencontre l’année suivante avec Elsa Triolet, écrivain d’origine russe l’amène à une position plus orthodoxe. À son retour du Congrès des écrivains révolutionnaires de Kharkov, en 1930, Aragon estime que surréalisme et communisme ne sont pas compatibles… Une position qui aboutit à sa rupture définitive avec Breton en 1932.

aragon 4

En 1933, il devient journaliste à L’Humanité puis  1937, il est nommé directeur du journal communiste Ce soir, poste qu’il occupera jusqu’à l’interdiction du titre en 1939. Il participe activement, dans le même temps, à la création et la gestion des organisations du Front populaire, tels que l’Association des Écrivains et Artistes Révolutionnaires ou le Congrès International pour la Défense de la Culture contre le fascisme.

Son écriture passe du surréalisme au réalisme socialiste, mais Aragon prend soin de l’inscrire dans une logique culturelle, ce qui lui permet de poursuivre certaines des techniques novatrices des années 1920. Alors que les poèmes de Hourra l’Oural (1934) montrent un retour marqué à la forme poétique traditionnelle, les romans qui composent le cycle du « Monde réel », c’est-à-dire Les Cloches de Bâle (1934), Les Beaux Quartiers (1936), et Les Voyageurs de l’Impériale (1942), lui permettent de faire appel aux techniques de collage, de pastiche et d’écriture automatique qui ont caractérisé son écriture durant la précédente décennie.

aragon 2

http://salon-litteraire.com/fr/biographie-auteur/content/1829111-louis-aragon-biographie

Laisser un commentaire

Nous vous recommandons :