L’homme qui monte sur scène

auguste 2 1390-444ca

Etre acteur suppose-t-il un grain de folie ? Monter chaque soir sur scène constitue-t-il une activité normale ? Georges Homsy vous apporte des éléments de réponse avec l’Homme qui monte sur scèneIl y a des jeunes comédiens qui courent les castings, attendent avec angoisse que leur téléphone sonne, qu’une proposition vienne, qu’on pense un peu à eux. Ils comptent en se rongeant les ongles leurs heures d’intermittence, sont prêts à tout et n’importe quoi pour la prolonger encore l’année prochaine, pour se rassurer dans leurs choix et exister un peu.

Il y a des jeunes comédiens qui n’attendent pas, qui agissent, qui créent et qui travaillent. Georges Homsy est de ceux-là. Fraîchement sorti des Cours Florent, il occupe chaque samedi soir la scène de l’Auguste théâtre. Si vous avez l’âme d’un chercheur d’or, allez voir ce jeune inconnu ; vous tomberez sur une pépite bourrée de talent, mais qui sait que sans travail, sans risque, sans audace, le talent n’est rien.

Pierre Delavène, le directeur de l’Auguste Théâtre, ne s’y est pas trompé. Il organisait au printemps dernier un concours généreux : le lauréat disposerait de sa salle pour un soir, le temps d’un spectacle. Georges Homsy a gagné tous les samedis de l’automne !

auguste georges1Auteur et comédien, Georges Homsy monte donc sur scène depuis septembre pour y jouer son propre texte, écrit au gré de ses déambulations dans les profondeurs du métro. Il y raconte l’histoire d’un homme étrange, au destin sordide. C’est un fou, un déséquilibré, un psychopathe qui s’empare de la scène. Pendant une heure, il sert aux spectateurs le spectacle de ses névroses, de ses désirs frustrés et de ses échecs. Charmant programme, direz-vous ! Dès les premiers instants de la pièce, les spectateurs ont d’ailleurs le choix : rester ou quitter la salle. Tous sont restés depuis septembre, et chaque samedi soir, la salle est pleine.

Il faut dire que le spectacle en vaut la peine. Seul en scène, Georges Homsy habite le plateau avec son personnage inquiétant. Satire des travers du théâtre comme de ceux des comédiens, difficultés de l’existence, dureté des choix, impasses fatales, mystère et conditionnement des âmes, mais aussi désir ardent de création, besoin de partage, recherche du beau et de la grâce, tout cela figure dans le texte troublant de Georges Homsy, très écrit et parfaitement mis en scène par Daniela Morina Pellagi. Pour incarner cet homme, il fallait un acteur subtil et courageux, doté du sens de la nuance et de l’écoute. Georges Homsy a tout cela, et encore beaucoup à dévoiler. Courez voir cetHomme qui monte sur scène. Allez-y vite, avant qu’il ne monte plus haut !

Par Joévin Canet

Retrouvez le teaser du spectacle https://www.youtube.com/watch?v=O5TsX74Sews

L’homme qui monte sur scène, texte et jeu Georges Homsy, mise en scène de Daniela Morina Pellagi, tous les samedis à 19 heures depuis le 20 septembre à l’Auguste Théâtre, 6 impasse Lamier, 75011 Paris. Réservations : 01.48.78.06.68

Si vous avez aimé cet article, retrouvez-le, avec beaucoup d’autres,  sur « Le Magazine.info »

http://www.lemagazine.info/?L-homme-qui-monte-sur-scene

www.lemagazine.info

Laisser un commentaire