PARIS POST CROISETTE

Le Festival de Cannes 2015 vient de s’achever. Palme d’or pour Jacques Audiard et son dernier film « Dheepan ». Le jury était présidé par les frères Coen.

Retrouvez le meilleur du Tapis Rouge sur The Paris Post / Spécial Croisette.

 

Ce fut tapis rouge pour la France . Quel Festival ! Et quel jury ! Le Paris Post adore le cinéma et le Festival de Cannes. Le Paris Post Special Croisette vous permet de suivre le Grand Rendez-vous du cinéma mondial. Ce palmarès 2015 est inattendu : il ne dévoile pas une société française en pleine santé, il met à l’honneur l’exception culturelle française : la possibilité toujours renouvelée, grâce au système de financement du cinéma hexagonal, de tourner des films exigeants, se félicite Charlotte Pudlowski. Cette victoire symbolise la mainmise de la sélection française: sans doute la meilleure des réponses à ceux qui n’ont cessé de se plaindre de sa prétendue faiblesse. Quel joli pied de nez que de voir une Emmanuelle Bercot bouleversée recevoir le prix d’interprétation ex aequo pour Mon roi de Maiwenn, estime le critique Thierry Chèze. Et quel bonheur pur et simple de lire sur le visage de Vincent Lindon toutes les émotions du monde dans ce qui est à ses yeux « l’un des trois plus beaux jours de sa vie ». La vérité cannoise n’est pas forcément universelle. Le MacBeth de Justin Kurzel et ses deux interprètes, Michael Fassbender et Marion Cotillard, peuvent également rêver de nominations aux Oscars…

 

Voici le palmarès complet de cette 68e édition du Festival de Cannes vient d’être dévoilé par le jury, présidé par les Frères Cohen. La cérémonie de clôture s’est déroulée au Palais des Festival, et a été présentée par l’acteur français Lambert Wilson, maître de cérémonie.

  • Palme d’or : Dheepan de Jacques Audiard
  • Grand Prix : Le Fils de Saul de László Nemes
  • Prix de la mise en scène : The Assassin de Hou Hsiao-Hsien
  • Prix du scénario : Chronic de Michel Franco
  • Prix d’interprétation féminine ex aequo : Rooney Mara dans Carol de Todd Haynes / Emmanuele Bercot dans Mon roi de Maïwenn
  • Prix d’interprétation masculine : Vincent Lindon dans La loi du marché de Stéphane Brizé
  • Le prix du Jury  : The Lobster d’Yorgos Lanthimos
  • Caméra d’Or : La Tierra y la Sombra de César Augusto Acevedo
  • Palme d’or du court métrage : Waves ‘98 d’Élie Dagher

Laisser un commentaire