Venise-Saint Petersbourg: entre chaos et éternité

EXPO -attachment

Dans une toute petite rue rendue célèbre en son temps par François Mitterrand, c’est l’une des galeries les plus originales de Paris, au cœur de Saint Germain des Près, l’Aléatoire, rue de Bièvre. Un temple presque clandestin de l’avant-garde russe. Un rendez-vous devenu incontournable pour les amateurs éclairés. Grâce à Patricia Chichmanov et à ses longues pérégrinations, on y découvre des artistes autrement méconnus.

IMG_1910Venezia+++++

Voici  en ce début novembre la photographe Sveta Konegen.  Journaliste, animatrice d'émissions TV, écrivain, critique d'art, elle est née en 1961 a Léningrad. « Je suis née à Saint Petersbourg, plus exactement Léningrad comme on l'appelait alors, ville sur l'eau, ville fantôme, spectre, se  raconte Sveta Konegen. Comme Venise, que j'ai connue et aimée beaucoup plus tard, elle est à la croisée deux éléments, l'air et l'eau. Comme Venise, elle a ce charme magique, qui sait ensorceler, rendre amoureux mais aussi briser sans pitié les destins . Elle est toute puissante et se suffit a elle-même.... » Doctorante a l'Institut des pays balkaniques, elle vient travailler a Moscou en 1989 comme critique d'art pour le journal Nezavismaia, puis pour Kommersant, et enfin comme animatrice d'une émission culturelle pour la radio Svoboda. En 1996, elle prend la direction du fond libéral féminin avec Irina Khakamada et adhère en 2007 au parti écologique "les verts" en seconde position sur leur liste aux élections parlementaires. De 1997 a 2006, elle anime plusieurs émissions pour les chaines NTV et TVC, ce qui lui vaut les surnoms de "Miss Scandale", "Miss Unisexe" ou encore "Miss Scandale intellectuel"…

Венеция28_3

Chaos? Son travail est somptueux. « Comme Venise, poursuit Sveta Konegen, Saint Petersbourg  est a la frontière des deux mondes : celui "d'ici" vivant et réel, vulnérable a toutes les lois destructrices du chaos, et "l'autre", l'éternel, sur lequel le chaos terrestre reste impuissant. Elle est ce "point de frontière" que chacun de nous doit passer avant de se dissoudre définitivement dans l'éternité. Et ce rôle étrange et magique, elle le partage avec sa sœur jumelle Venise. Pour moi ces deux villes sont un reflet l'une de l'autre. Pour moi chacune donne la possibilité d'entrevoir, ce pour quoi nous nous préparons toute notre vie, ce vers quoi notre âme tend, cet inexplicable que nous craignons si désespérément, la non-existence, l'éternité, la source ». A découvrir pendant le Mois de la photo.

"CHAOS"

Sveta Konegen Galerie L'ALEATOIRE

Vernissage le 15 novembre 2014

laleatoire@gmail.com

www.galerielaleatoire.com

29 rue de bièvre, Paris 75005

Laisser un commentaire